Zone de récolte des Laboratoires Biogemm

Bourgeonthèque


Airelle


Amandier

Aubépine


Aulne Glutineux

Bouleau Pubescent


Bouleau Verruqueux

Bruyère

Cassis

Cèdre du Liban


Charme

Chataignier


Chêne

Citronnier

Cornouiller Sanguin

Eglantier

Erable

Figuier


Framboisier

Frêne


Genevrier

Ginkgo Biloba


Hêtre

Marronier


Myrtillier

Noisetier

Noyer

Olivier


Orme

Peuplier


Pin Sylvestre

Pommier


Romarin

Ronce


Sapin pectine

Sequoia


Sorbier

Sureau

Tilleul

Vigne vierge


Vigne

Viorne

 

 

Lexique

LA GEMMOTHERAPIE

La phyto-embryothérapie a été fondée par le Médecin belge Pol Henry dans les années 60 et, suite aux travaux de ce dernier, la dénomination «gemmothérapie» a été définitivement créée par le Dr Max Tétau pour ce nouveau domaine de la phytothérapie aujourd’hui en plein essor, basé sur le macérât glycériné de bourgeons, radicelles, jeunes pousses d’arbres, d’arbustes ou de plantes.

Cette méthode de phytothérapie dite rénovée, représente un véritable concentré d’information basée sur l’utilisation des tissus embryonnaires en phase de multiplication cellulaire intense.

Véritable totum végétal, ils portent le potentiel de développement néces- saire aux végétaux au travers de leurs concentrés d’actifs tels que vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides nucléiques en très grand nombre, hormones et enzymes pour la croissance... Ils renferment toutes les potentialités futures du végétal en concentrant les propriétés thérapeutiques de l’espèce, et allient la théorie des signatures et des concepts énergétiques.

L’utilisation du tissu embryonnaire permet d’obtenir des effets plus actifs que dans l’utilisation traditionnelle des plantes, limitant ainsi leur utilisation.

Le mot «gemmo- thérapie» venant du latin «gemmæ» signifie «pierre précieuse» et «bourgeon» ; le terme de gemmothérapie ayant été retenu pour définir cette méthode de phytothérapie nouvelle.

Le macérât est préparé à l’état frais par macération dans de l’eau de source, de l’alcool de fruits BIO et de la glycérine végétale BIO par les Laboratoires BIOGEMM, obtenant ainsi le «macérât- mère» concentré qui est ensuite filtré.

Cette thérapie douce s’utilise par voie interne, les posologies courantes sont de 10 à 15 gouttes dans un petit verre d’eau 15 mn avant un repas pendant 21 jours.

Une cure de 2 mois est conseillée avec une coupure d’une semaine toutes les 3 semaines.

En santé animale, il est recommandé de donner 1 goutte jusqu’à 5 kilos de poids et 1 goutte tous les 10 kilos au-delà, dans le récipient de boisson 15 mn avant un repas pendant 21 jours.

 

HOMEOPATHIE

L’homéopathie du grec homois(similaire) et pathos(souffrance) est un système de médecine alternative qui consiste à traiter les malades à l’aide d’agents hautement dilués qui détermineraient-utilisés seuls et à plus haute dose-une affection analogue à celle que l’on veut combattre.la théorie de l’homéopathie a été inventée par le médecin saxon Samuel Hahnemann ( 1755-1843) et publiée pour la première fois en 1796.
3 grandes lois régissent l’homéopathie : La Similitude, La Globalité, les dilutions.

 

ACUPUNCTURE

L’acupuncture (du Latin acus (aiguille) et de pungere (iquer) est une technique consistant en l’utilisation d’aiguilles réparties sur des points précis du corps dans le but de produire un effet positif sur l’organisme.

 

OSTEOPATHIE

L’Ostéopathie est une méthode de soins exclusivement manuels, dont le but est de redonner la mobilité aux différentes structures composant un organisme vivant, pour lui permettre de rétablir l’équilibre de ses fonctions. Elle met l’accent sur principal sur l’intégrité structurale des mécanismes du corps humain.

 

CHIROPRATIQUE

La Chiropraxie ou Chiropratique ou Chiropractie (du grec kheir , main et praktikos, mise en action) est une activité thérapeutique qui a pour objet le recouvrement et le maintien de la santé humaine ,ainsi que le diagnostic, le traitement ,et la prévention en concentrant son activité sur l’intégrité du système nerveux, en relation avec tous les autres systèmes du corps humains.

 

SOPHROLOGIE

Etymologiquement, la sophrologie est l’étude de la conscience en harmonie.il est question plus clairement de développer la conscience humaine. La sophrologie est une méthode d’étude et de développement de la conscience étant ici la connaissance immédiate que chacun possède de son existence, de ses actes et du monde extérieur.

 

FLEURS DE BACH

Edouard Bach est un médecin Anglais, chirurgien, bactériologiste et homéopathe, né en 1886 décédé en 1936 .A partir de 1930, il recueillit 38 essences de fleurs, qui selon lui devaient permettre de traiter les états émotionnels, responsables de nos maladies physiques.

 

LITHOGRAPHIE

Qu’elles soient précieuses ou non, les pierres sont investies de pouvoirs magiques chez certains peuples de l’histoire. La tradition ésotérique est la pour nous le rappeler. Elles sont censées également posséder des vertus thérapeutiques, c’est la lithothérapie.

 

CHROMATOTHERAPIE

Voici une méthode thérapeutique qui utilise des unités vibratoires de références appelées couleurs. on distingue deux types de Chromatothérapie. La chromatothérapie lumineuse (qui consiste à projeter des rayons lumineux) et la chromatothérapie moléculaire utilisant les longueurs d’onde issues non pas de la lumière mais de la matière.

 

FENG SHUI

Le feng shui est une discipline dont l’objet est d’aménager l’espace de façon à optimiser la circulation de l’énergie cosmique en vue d’améliorer la qualité de vie. Il n’est pas destiné a promouvoir la connaissance pure dans un domaine quelconque , mais uniquement à rendre notre vie plus satisfaisante et plus fructueuse.

 

HYPNOSE

L’hypnose est une sorte de sommeil artificiel provoqué. L’hypnose est un état temporaire d’attention modifiée dont la caractéristique est une suggestibilité accrue. Elle est à la base de toutes leLa masso-kinésithérapie est la thérapie de la gestuelle humaine1 (kinêsis signifie le « mouvement » en grec). Elle utilise le mouvement ou, au contraire corrige et réduit le mouvement, par différentes techniques ou par la pose d'une contention, afin de rendre au corps une fonction qui s'est altérée, par exemple afin de retrouver l'usage d'une main après une chirurgie réparatrice, ou du moins lui apprendre à s'adapter à son nouvel état (apprendre à un patient amputé à marcher avec une prothèse).

 

KINESITHERAPIE

La kinésithérapie signifie traitement par le mouvement. Elle agit au niveau musculaire et articulaire. Les techniques sont utilisées dans le but de la rééducation du mouvement et ainsi que de la posture de la personne. Un des actes de la masso-kinésithérapie est le massage, c'est-à-dire la sollicitation des tissus (muscles, tendons ou encore tissus sous-cutanés) du patient par différentes techniques manuelles. La kinésithérapie utilise différents moyens physiques (la chaleur, le froid, des courants électriques, des ultrasons, des infrarouges) afin de réduire la prévention, connexes à celles de l'ergonomie et ergothérapie, afin de favoriser ou de rendre autonome une personne dans ses actes de la vie quotidienne, d'adapter le poste de travail d'une personne, par exemple dans le cadre de la prévention des maladies professionnelles ou encore afin de former le personnel manipulant des charges importantes. La masso-kinésithérapie concerne également les techniques de kinésithérapie respiratoire des nourrissons atteints de bronchiolite, pour aider à l'expulsion des mucosités, et la réalisation d'une contention élastique (strapping), souple (soutien du bras, bandage coude au corps) ou rigide (corset pour immobilisation du rachis). Cette discipline comprend la rééducation de presque toutes les pathologies médicales. Ce métier appartient au corps des rééducateurs à l'instar des orthophonistes, ergothérapeutes, neuropsychologues, psychomotriciens, et des orthoptistes.

 

ORGANOTHERAPIE

L’organothérapie consiste en l’administration au patient d’extraits d’organes tissulaires ou glandulaires d’animaux sains. On considère que pour en réguler le fonctionnement un organe utilisé en dilution interagit sur l’organe homologue pour en réguler le fonctionnement.

 

MICRO KINESITHERAPIE

La micro kinésithérapie est une technique de soins manuelle consistant à retrouver dans l’organisme d’un sujet les traces des évènements non éliminés qui sont à l’origine des symptômes observés. Une simulation de ces zones permet de déclencher les mécanismes auto-correcteurs capables de les éliminer.

 

PROGRAMMATION NEUROLINGUISTIQUE

La Programmation NeuroLinguistique (P.N.L.)est d’après ses inventeurs, une technique de psychothérapie comportementale. Comme telle elle ne s’intéresse pas aux causes psychologiques. Autrement dit, elle ne soigne pas mais s’intéresse plutôt à l’adéquation entre des interactions avec le réel.

 

AROMATHÉRAPIE

L’aromathérapie (étym. : lat « aroma », grec « arôma » = arôme ; grec « therapia » = soin, cure) est l’utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles). Cela la différencie de la phytothérapie qui fait usage de l’ensemble des éléments d’une plante.
Le terme est utilisé pour la première fois par le chimiste René Maurice Gattefossé en 1935.
Dans une approche traditionnelle, branche de la phytothérapie, elle s’apparente à la naturopathie. Elle est alors classée parmi les médecines non-conventionnelles.
Dans une approche scientifique, elle résulte de la pharmacognosie.
Si l’on retrouve les traces de méthodes de distillation ou d’extraction, en Chine ou en Inde, datant de plusieurs millénaires, c’est en Égypte que leur utilisation est avérée. En Grèce, les écrits de Dioscoride font référence à l’utilisation d’extraits aromatiques. Les Romains les utiliseront aussi sous forme d’onguent gras.

 

FORME GALÉNIQUE

Une forme galénique (synonymes : forme pharmaceutique ou forme médicamenteuse ; forme posologique n’est pas recommandé, c’est un calque de dosage forme) du nom de Claude Galien désigne la forme individuelle sous laquelle sont mis en forme les principes actifs et les excipients (matières inactives) pour constituer un médicament. Elle correspond à l’aspect physique final du médicament tel qu’il sera utilisé chez un patient : comprimés, gélules, sachets, solutions buvables, suspensions injectables, etc.
Les noms des formes pharmaceutiques ont été harmonisés en Europe afin d’éviter les confusions et éventuellement les erreurs de manipulation ; par exemple, un liquide oral tel qu’un bain de bouche qui ne doit pas être avalé ne doit pas être confondu avec une solution buvable.

 

HERBORISTERIE

L’herboristerie est à la fois :
• La préparation et la commercialisation de plantes médicinales ou de préparations dérivées.
• Par métonymie, le terme désigne la boutique dans laquelle sont vendues les plantes médicinales, tenue par un herboriste.

 

INFUSION

L’infusion est une méthode d’extraction des principes actifs ou des arômes d’un végétal par dissolution dans un liquide initialement bouillant que l’on laisse refroidir. Le terme désigne aussi les boissons préparées par cette méthode, comme les tisanes, le thé par exemple.
Cette opération s’oppose à la décoction, dans laquelle le liquide est maintenu bouillant, et à la macération dans laquelle le liquide est froid. Le solvant n’est pas nécessairement de l’eau, cela peut être également une huile ou un alcool.

 

NATUROPATHIE

La naturopathie est une médecine non conventionnelle visant à « rééquilibrer » le fonctionnement de l’organisme par des moyens « naturels » : alimentation, hygiène de vie, phytothérapie, massages, exercices, etc. La « naturopathie rénovée » se focalise sur le désordre psycho-émotionnel.
La naturopathie est une prise en charge naturelle et globale qui nous enseigne à préserver et optimiser notre capital santé au quotidien.
À l’aide d’un bilan individualisé, la naturopathie s'attache à maintenir et à réhabiliter les équilibres physiologiques de l'organisme par des techniques naturelles : régime alimentaire, bien-être mental, pour renforcer la vitalité et les défenses de l’organisme, activité physique.
Elle ne se substitue pas à la médecine allopathique mais constitue un moyen privilégié pour prévenir la maladie et maintenir une vitalité optimum :
- corriger les troubles fonctionnels et psychosomatiques par une approche globale de l’individu en prenant en compte les habitudes et modes de vie que le consultant présente.
- enseigner des règles d’hygiène de vie pour permettre au consultant de devenir acteur de sa santé.
Cette approche s’appuie sur un conseil personnalisé et un programme unique. Il peut concerner des réformes alimentaires, des techniques de relaxation et respirations à pratiquer, la mise en place d'exercices physiques spécifiques, des complémentations et tous autres outils naturels potentialisant le retour à la santé et au bien-être.

 

PHYTOTHÉRAPIE

La phytothérapie, étymologiquement le traitement par les plantes, est une méthode thérapeutique qui utilise l’action des plantes médicinales. On peut distinguer deux types de phytothérapie :
• Une pratique traditionnelle, parfois très ancienne basée sur l’utilisation de plantes selon les vertus découvertes empiriquement. Selon l’OMS, cette phytothérapie est considérée comme une médecine traditionnelle et encore massivement employée dans certains pays dont les pays en voie de développement. C’est une médecine non conventionnelle du fait de l’absence d’étude clinique.
• Une pratique basée sur les avancées scientifiques qui recherche des extraits actifs des plantes. Les extraits actifs identifiés sont standardisés. Cette pratique conduit aux phytomédicaments et selon la réglementation en vigueur dans le pays, la circulation des phytomédicaments est soumise à l’autorisation de mise sur le marché (AMM). On parle alors de pharmacognosie ou de biologie pharmaceutique.

 

TISANE

Une tisane (du grec ptisánê) qui désigne un gruau d’orge puis une décoction, par le latin tisana) est une boisson aux propriétés faiblement curatives obtenue par macération, décoction ou infusion de matériel végétal (fleurs fraiches ou séchées, feuilles, tiges, racines), dans de l’eau chaude ou froide.
Le terme tisane s’emploie pour toutes les préparations ainsi que pour le thé, sauf pour le café.

 

QU’EST CE QU’UN COMPLÉMENT ALIMENTAIRE

Selon la nouvelle définition française et européenne, « les compléments alimentaires sont des aliments commercialisés sous forme de gélules, comprimés, ampoules, capsules, tisanes, solutions buvables…dont le but est de compléter l’alimentation habituelle. Ils constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique ». Ils sont conçus pour répondre à un besoin précis : digestion, sommeil, minceur, tonus…

 

POURQUOI EST-IL UTILE DE PRENDRE UN COMPLÉMENT ALIMENTAIRE

• L’intérêt des compléments alimentaires découle des bouleversements de nos modes de vie qui ont entrainé une réduction des apports alimentaires en quantité et en qualité.
• Il est difficile aujourd’hui d’avoir tous les micronutriments nécessaires à l’ensemble de nos besoins, alors qu’on connaît leur intérêt pour le bien-être, la beauté, la santé.

 

QUE CONTIENNENT LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

Ce sont des sources de nutriments et autres ingrédients, tels que :
• des vitamines (A,D, E, K, B1, B2, PP, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C…),
• des minéraux (fer, zinc, sélénium…)
• des acides aminés,
• des plantes ou extraits de plantes,
• des acides gras essentiels,
• des fibres,
• des antioxydants ;
• des pré-biotiques et des pro-biotiques,
• …